Devis gratuit Spécialistes réunis pour le sourire 09.88.99.43.16

Dossiers, curiosités

Tout ce que vous voudriez savoir concernant les dents de sagesse

Dr Gilicze Alexandra Chirurgien Dentiste

Notre experte, le Dr Alexandra GILICZE dentiste, chirurgien-dentiste dento-alvéolaire, vous explique tout ce qu’il est intéressant de savoir sur les dents de sagesse.

Qu’est-ce qu’une dent de sagesse ?

Les huitièmes dents, ou les troisièmes molaires, sont les dents de sagesse. En général, elles poussent entre 16 et 24 ans.

Le processus peut prendre de plusieurs jours à plusieurs années. C’est rare, mais il arrive que certaines personnes naissent sans les germes des dents de sagesse.

Pourquoi ces dents sont-elles si spéciales ?

Les dents de sagesse sont, en réalité, les vestiges du passé et leur évolution tend vers leur disparition. Dans les temps anciens, les gens se nourrissaient avec des aliments qui nécessitaient une forte mastication: les graines de plantes, leurs fibres, la viande crue nécessitaient des dents les plus nombreuses et les plus fortes possibles. Mais depuis que nous pouvons cuire notre nourriture et moudre les graines, il n’est plus nécessaire de faire autant de travail de mastication. La mâchoire de l'homme s’est adaptée à ce tournant (bien sûr, pas du jour au lendemain, mais au fil des années et des décennies), s’est réduite en taille, et le nombre de molaires a diminué.

Les dents de sagesse sont donc en train de disparaître, mais elles peuvent causer de nombreux symptômes désagréables.

Les dents de sagesse : les problèmes et les symptômes

Il y a fondamentalement beaucoup de raisons pour lesquelles il y a souvent problème avec les dents de sagesse.

Pour les raisons mentionnées ci-dessus, souvent la dent de sagesse n’a souvent plus de place dans la mâchoire, et peut pousser obliquement ou pas du tout, poussant la dent adjacente ou provoquant simplement une douleur.

L'autre raison est qu'il est difficile de les nettoyer correctement en raison de leur emplacement, ce qui a pour conséquence une formation de tartre plus fréquente, provoquant à son tour la formation de poches inflammatoires à leur proximité, ainsi que des gingivites et des caries.

De plus, il se produit souvent sur les deuxièmes molaires (dents numéro 7) qui précèdent les dents de sagesse, des caries, car le nettoyage des espaces inter-dentaires entre ces deux dents est généralement illusoire. C’est pourquoi il est souvent conseillé de retirer les dents de sagesse, afin d’assurer la préservation à long terme et l’accès aux dents numéro 7 à des fins d’accessibilité pour le nettoyage.

Souvent, la pression exercée par les dents de sagesse à l’arrière pousse les autres dents. Cela peut provoquer un changement lent mais progressif de notre capacité de morsure pouvant éventuellement entraîner des douleurs articulaires de la mâchoire sur le long terme. Malheureusement, si les dents de sagesse ont déjà provoqué le déplacement des autres dents, leur retrait ne signifie pas en soi que les dents retrouveront forcément leur emplacement d’origine. Mais le retrait des dents de sagesse est une condition préalable à un éventuel futur traitement orthodontique.

Gingivites autour des dents de sagesse

Il y a plus souvent apparition d'inflammation autour des 3èmes molaires, car il est plus difficile de les nettoyer. Il est conseillé d’utiliser une brosse à dents avec une tête la plus petite possible pour obtenir un meilleur accès aux dents postérieures. Les brosses à dents de marque Curaprox montrées sur la photo en sont un exemple.

Brosse-à-dents-Curaprox.jpg#asset:33953

En l'absence de cela, dans les zones non nettoyées, les bactéries présentes dans la plaque dentaire ou autrement dit dans les dépôts calcifiés,  peuvent facilement provoquer une inflammation de la gencive ou des caries.

L'inflammation autour des dents de sagesse reste longtemps indolore. 

Cependant, la gingivite a certains signes :

  • gencives plus rouges, de couleur plus vives
  • gencives plus sensibles, voir même douloureuses au toucher
  • gencives plus enflées
  • apparition d'une ou deux gouttes de sang lors du brossage

Si vous trouvez que les gencives autour des dents de sagesse sont plus rouges et enflées, la gencive est plus sensible au toucher, contactez un dentiste. L'inflammation autour de la dent peut causer des problèmes locaux plus graves à terme. La gencive autour des dents devient douloureuse ou une sécrétion peut survenir. Dans les cas graves, une inflammation aiguë peut provoquer un blocage de la mâchoire.

Des poches peuvent apparaître autour des dents de sagesse non sorties, qui lorsqu’elles s’infectent, peuvent également provoquer une inflammation des gencives environnantes.  

Le caries des dents de sagesse

Les caries des dents de sagesse sont plus fréquentes que sur le reste des dents pour les raisons susmentionnées. Les premiers signes de caries sont d’abord des taches blanches sur la surface de la dent, puis des zones grisâtres et enfin un manque de dents. Si les caries sont déjà d’une ampleur telle qu’elles sont douloureuses, il faut enlever la dent.

Dent de sagesse : traitement ou extraction ?

C’est dans ce cas, que la question se pose de savoir s'il faut traiter ou extraire les dents de sagesse.

En règle générale, l'inflammation aiguë autour de la dent de sagesse est d'abord traitée avec des anti-inflammatoires, et si nécessaire avec une antibiothérapie afin de la conserver. Après la phase aiguë, qui ne cause plus de symptômes, le traitement final consiste à enlever les dents.

La plupart du temps, rien ne contre-indique l'extraction dentaire. Étant donné que ces dents ne participent pas vraiment à la mastication (il est facile de s’en apercevoir si vous observez que les dents se faisant face ne se touchent pas dans la majorité des cas), vous n’y perdrez rien si elles ne sont plus là.

Rarement, elles peuvent toutefois s'avérer utiles, par exemple, lorsque la fixation d’une prothèse amovible nécessite une dents propre solide. Dans de tels cas, votre médecin pourra examiner les arguments en faveur et contre cette conservation éventuelle, et prendre une décision différente.

La douleur des dents de sagesse

La dent de sagesse peut être qualifiée de “dent de la douleur”, tant elle peut être à l’origine de nombreux inconvénients, même s’il est indéniable que son nom initial lui confère une meilleure réputation.

La douleur peut survenir dés lors qu’elle commence à percer la gencive, une douleur récurrente peut accompagner tout le processus s’il entraîne un déplacement des autres dents, ce qui n'est pas non plus une sensation agréable.

La dent de sagesse peut, pour les raisons décrites ci-dessus, être douloureuse également à cause de caries ou de divers processus inflammatoires.

Extraction des dents de sagesse

Je voudrais vous rassurer: la plupart des extractions de dents de sagesse se fait sous anesthésie locale de manière indolore, qu’un besoin d’exploration chirurgicale soit présent ou non.

De quoi dépend le type d’intervention nécessaire ?

Cela dépend de l'emplacement des dents, de la position des dents de sagesse, de l’ossature entourant les dents de sagesse et de la forme des racines. Après l’effectuation des examens et des clichés nécessaires, le praticien indique au patient quelle procédure il est justifié de suivre.

Si la chirurgie buccale est nécessaire, il n’y a aucune raison de vous inquiéter. 

Bloc-de-chirurgie-Buccale-Clinique-Denta

Notre clinique dentaire est équipée d’un bloc de chirurgie buccale à la pointe de la technologie, et ce sont des chirurgiens dentistes expérimentés qui effectuent la procédure.

Extraction des dents de sagesse inférieures par intervention chirurgicale

Dans le cas des dents de sagesse inférieures, il est particulièrement important que le praticien obtienne une image précise de la situation anatomique. La pointe des dents de sagesse est souvent située très près des nerfs touchants la mâchoire inférieure et la lèvre inférieure. Étant donné que l'emplacement de la dent et sa forme peuvent être complètement uniques, un cliché de scanner en trois dimensions est nécessaire, montrant dans chacune de ces trois dimensions où se situent ces formules anatomiques.

L'autre facteur important est que l'os de la mâchoire inférieure à cet endroit est beaucoup plus dur; il est donc très important de travailler de façon très précise et d’avoir un bloc chirurgical ayant un équipement de grande qualité.

L'intervention est indolore, mais une fois l'anesthésique dissipé, vous pouvez ressentir de la douleur. Votre médecin vous donnera des informations sur tous les détails, les phénomènes possibles, les précautions, le soulagement de la douleur, etc. après l'opération. Concernant les choses à faire après une intervention, vous pouvez lire notre note d’information générale ici également. 

Extraction de la dent de sagesse supérieure par intervention chirurgicale

Concernant les dents de sagesse supérieures, le retrait chirurgical est beaucoup plus rare, l’os de la mâchoire supérieure étant  plus mou, et les dents de sagesse supérieures pouvant généralement être retirées en un seul morceau (contrairement aux dents de sagesse inférieures non sorties qui doivent souvent être coupées en plusieurs morceaux à l’intérieur même de la mâchoire puis extraites après cette procédure). Lors du retrait des dents de sagesse supérieures, il peut arriver rarement que la cavité des sinus s’ouvre (il s’agit de la cavité latérale du nez).  Dans ce cas, notre chirurgien expérimenté referme immédiatement la cavité et prodigue des conseils au patient.

Ces chirurgies se déroulent également dans des circonstances indolores, mais il est important, bien sûr, que vous ayez toutes les informations dont vous avez besoin sur la procédure postopératoire.

Pour plus de renseignements contactez-nous, notre équipe francophone est à votre entière disposition pour toute information.

Meilleurs articles