Devis gratuit Spécialistes réunis pour le sourire 09.88.99.43.16

Dossiers, curiosités

​Foyers inflammatoires: les inflammations dentaires chroniques peuvent provoquer des maladies partout dans l’organisme

Foyers Inflammatoires Clinique Dentaire Hongrie

Des symptômes qui ne passent pas malgré les différents traitements

Vous avez remarqué que depuis quelques mois vos cheveux chutent par paquets, vous avez souvent des maux de tête, des douleurs articulaires, des problèmes intestinaux anormaux vous font souffrir, peut-être que vous vous blessez plus facilement en faisant du sport ?

Vous avez essayé plusieurs méthodes, visité un certain nombre de cabinets médicaux spécialisées, pris différents médicaments, mais n'avez pas connu d'amélioration ?

C’est dans des cas comme ceux-là que l’on peut soupçonner un foyer inflammatoire comme la cause de ces maux.

Quels sont les symptômes, les maladies pouvant faire soupçonner une maladie inflammatoire ?

Nous n’avons mentionné ci-dessus que quelques symptômes, mais la liste des symptômes et maladies pouvant être reliés à des foyers inflammatoires est beaucoup plus longue - et toujours en expansion. Ces dernières années, de nombreux cas de symptômes permettent de suspecter un foyer inflammatoire derrière ces problèmes, et il a souvent été démontré que de nombreuses maladies sont en fait provoquées par l’inflammation chronique d’un autre organe. La liste est donc incomplète.

Mais il convient de rappeler les symptômes et maladies ci-dessous, car il est possible que certains des symptômes ou maladies surviennent chez vous ou vos proches, pour lesquels un foyer inflammatoire peut être suspecté:

  • pertes de cheveux par paquets
  • problèmes cutanés (par exemple eczéma, psoriasis)
  • phénomènes allergiques (rougeurs, éruptions cutanées)
  • maladies cardiovasculaires
  • néphrite chronique
  • maux de tête récalcitrants et récurrents
  • abcès au foie
  • maladies respiratoires (BPCO, pneumonie aspiratoire, abcès pulmonaire)
  • troubles gastro-intestinaux (ulcère de l’estomac, ulcère duodénal, maladie de Crohn)
  • affections du système nerveux (méningite, trouble de la mémoire)
  • accouchement prématuré
  • blessure sportive injustifiée

Comment est-il possible que tant de maladies différentes soient mises dans un même panier ?

La question touche à l’essentiel des foyers inflammatoires. Le phénomène couvre le fait suivant. Il y a une inflammation chronique quelque part dans le corps, donc persistante. Les inflammations peuvent être causées par diverses bactéries.

Ces bactéries provoquant des inflammations peuvent atteindre les différents organes du corps par la circulation sanguine ou le système lymphatique. Si une inflammation persiste quelque part pendant longtemps, les bactéries pathogènes ou les toxines qu'elles produisent peuvent se répandre dans notre corps. Si l'un de nos organes est «affaibli», c'est-à-dire qu'il ne peut pas se protéger adéquatement contre elles, ces bactéries ou toxines sont en mesure de l’attaquer et de le rendre malade.

La réponse à la question ci-dessus est donc que les bactéries qui causent l'inflammation peuvent causer des maladies dans beaucoup d'autres organes distants. Dans ces maladies, le point commun est que, tant que l'inflammation chronique initiale persiste, il est très difficile de les guérir. Les causeurs de la "maladie mère “ attaquent encore et toujours et rendent malade de façon récurrente les autres organes. La maladie inflammatoire originale est communément appelée foyer inflammatoire. Tant qu’elle ne guérit pas, il est beaucoup plus difficile de traiter les maladies secondaires. Mais après le retrait du foyer, une amélioration significative survient, et même une guérison complète peut se produire.

Où pouvons-nous avoir des foyers dans notre corps ?

Le plus souvent, l'inflammation chronique des organes suivants forment des foyers: les dents, les amygdales, sinus frontal, sinus maxillaire, le tympan, l'appendice, de la prostate, la vésicule biliaire, l'ovaire. Parmi ceux-ci, les foyers dentaires ou buccaux sont ceux qui nous intéressent. 

Où les inflammations peuvent-elles se produire dans la cavité buccale?

  • Dents mortes, chambre pulpaire infectée et canal radiculaire. (Pulpite chronique, en cas d'infiltration incomplète des racines.)
  • Inflammation autour de l'extrémité de la racine (lésion périapicale). Pour les dents dont les racines ont été traitées mais pour lesquelles le pansement radiculaire a été effectué de manière incomplète ou le canal radiculaire est bien soigné, mais autour de la racine persiste une inflammation chronique (granulome, kyste, abcès)
  • Dans les cas de l’inflammation de la gencive (gingivite) chronique et de la maladie parodontale  (la parodontite, c'est précisément l'inflammation et la mort du tissu entourant les dents)
  • Autres cas: autour de dents non sorties (dents rétentives, impactées), autour d'une racine sous-développée (radix relicta), autour d'un corps étranger (corpus alineis).

Qu'est-ce que la recherche de foyers inflammatoires ?

Si vous ou votre médecin soupçonnez un foyer inflammatoire, votre médecin vous enverra faire des examens médicaux afin de rechercher les éventuels foyers inflammatoires. Il vous enverra donc chez différents spécialistes. En premier lieu chez le dentiste, mais il peut vous envoyer chez un ORL, chez un médecin interne, chez le gynécologue / urologue.

Nous, dans notre clinique dentaire UNIKLINIK, attirons souvent l'attention des patients sur les foyers inflammatoires dentaires et leurs conséquences possibles.

S'il y a un soupçon de foyer inflammatoire, découvrons-nous immédiatement où il se situe ?  

Cela peut sembler logique, mais en réalité il y a rarement l'ombre d’une suspicion envers l’organe qui cause la maladie secondaire. Les experts ont souvent souligné que le foyer inflammatoire peut être presque asymptomatique, même s'il s'agit d'un organe étant en état inflammatoire depuis longtemps. Souvent, même les résultats du bilan sanguin / d’analyses en laboratoire ne présentent pas d'anomalies flagrantes.

La même chose est vraie avec certains des foyers dentaires. L'inflammation autour de la racine peut être douloureuse, et dans ce cas peut être rapidement détectée et corrigée, ou dépourvue de symptômes, et donc présente pendant des années.

Heureusement, la présence d'inflammation est souvent détectée par les radiographies, de sorte que leur présence - ou leur absence, peut être détectée.

Dans l’examen clinique subséquent, notre spécialiste identifie la ou les dents touchées.

La gingivite chronique ou les poches autour des gencives sont plus faciles à détecter, de sorte que ces foyers peuvent être rapidement repérés.

Comment supprimer les foyers ?

La guérison des foyers inflammatoires vise à détecter les inflammations sous-jacentes dans l’organisme et les traiter. Par conséquent, la guérison des maladies inflammatoires couvre de nombreuses variétés de traitements différents.

La première étape dans l'élimination de la gingivite chronique est, par exemple, un détartrage dentaire complet (nettoyage dentaire professionnel). Les poches inflammatoires des gencives sont traitées par un curetage ouvert ou fermé effectué par un spécialiste parodontologue. En cas d'obturation radiculaire insatisfaisante ou d'inflammation des racines, le remplacement du pansement du canal radiculaire peut être nécessaire, ce qui peut être résolu par un  traitement radiculaire sous microscope. Dans certains cas, une chirurgie buccale est nécessaire, par exemple, lorsque les dents de sagesse ne sont pas encore sorties, lors de la nécessité d’effectuer l’ablation de restes de racines, ou lors de la formation de kystes ou d'abcès.

Pour l'inflammation autour de dents qui ne sont as encore sorties, une chirurgie buccale est couramment effectuée pour solutionner le problème, lors de laquelle la dent affectée est retirée.

Comment savoir si le traitement dentaire a éliminé un foyer ?

Beaucoup de gens ne savent même pas qu'ils souffrent de maladie due à un foyer inflammatoire tant qu’un traitement dentaire n’élimine pas une inflammation présente depuis longtemps, et qu’au bout de quelques jours ou semaines après le traitement, une autre maladie inflammatoire chronique ne cesse également de les faire souffrir. 

Certains de nos patients ont déjà rapporté que leur perte de cheveux a disparu suite au traitement ou au retrait de la dent-foyer. D'autres ont vu s’estomper leurs douleurs articulaires,  leurs maux de tête ont cessé, leurs éruptions cutanées ont disparu, et leurs blessures sportives récidivantes ont guéri.

Bien sûr, la destruction du foyer inflammatoire ne signifie pas nécessairement que la maladie secondaire sera immédiatement et complètement guérie. Mais un important déclin ou soulagement des symptômes apparaît presque toujours après la suppression (élimination) du foyer inflammatoire: ceci est la preuve ultime qu'il s’agissait bien d’une maladie due à un foyer inflammatoire. 

Comment prévenir les foyers inflammatoires dentaires ?

Les deux piliers de la prévention sont l’hygiène dentaire appropriée et les contrôles dentaires réguliers. Chaque année, lors des contrôles dentaires, une nouvelle radiographie panoramique sera faite, notamment pour découvrir si des processus inflammatoires sont présents dans le tissu osseux. Il est recommandé d'effectuer régulièrement des examens périodiques spécialisés et des détartrages professionnels, lors desquels nos collègues doivent également pourvoir des conseils sur la bonne hygiène dentaire à avoir. 

À la lumière de ce qui précède, ne retardez pas la visite chez votre dentiste: le plus tôt les inflammations dans votre corps sont éliminées, mieux c'est!

Meilleurs articles